Alimentation

Les délices d'ANNE
Fondant aux chataîgnes et chocolat

Ingredients

- 500 gr de châtaignes cuites et épluchées (Environ 700 gr crues)

- 125 gr de sucre

- 125 gr de beurre (ou huile de coco)

- 125 gr de chocolat.

Préparation

Ecraser à la fourchette les châtaignes cuites.

Faire fondre au bain marie, le chocolat et l'huile de coco ou le beurre

Ajouter le sucre

Mélanger tous les ingrédients et mixer très fin.

Mettre dans les petits moules et au frais

Ce dessert se mange froid, est à faire la veille.

On peut servir avec de la crème anglaise ou Chantilly

 

                                                                              Anne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gâteau très tendre à l'orange
Un gâteau qui va ravir vos papilles !!

Ingrédients

Pour 1 gâteau de 19-20 cm de diamètre

- 80 gr de ghee ou d'huile de coco

- 80 gr de sucre blond

- 80 gr de poudre d'amande

- 80 gr de farine de riz complet

- 2 oeufs.

- le zeste râpé d'une orange et son jus

- Une pincée de sel

- 1/4 cc de bicarbonate de sodium

Pour le glaçage

- 80 gr de sucre glace

- le jus d'une orange (vous pouvez ajouter son zeste également)

Préparation 

1. Verser 10 cm d'eau dans le faitout du vitaliseur, couvrez avec le couvercle et portez à ébullition.Si vous n'avez pas cet ustensile, un cuit vapeur "normal" fera l'affaire.

2.Faites fondre le ghee

3.Dans un saladier, mélangez les oeufs et le sucre, puis la farine de riz, la poudre d'amande, le bicarbonate de sodium, le sel, le jus et le zeste râpé de l'orange.Enfin, ajoutez le ghee fondu et mélangez la pâte de nouveau.

4.Versez la pâte dans le moule huilé et cuisez 30 minutes à la vapeur. Pendant la cuisson, mélangez le sucre glace et le jus de l'orange.

5.Quand le gâteau est cuit, versez ce glaçage sur sa surface.

6. Démoulez quand le gâteau est tiède , voir froid.

 

                                                                                           Malène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment se nourrir aujourd’hui ?

Il existe une telle foison de livres sur le sujet et tant de nouveaux « régimes ! » qu’il semble difficile de s’y retrouver.

Sauf cas de maladie et de problèmes particuliers, chacun doit être en mesure de trouver quelle nourriture lui convient. Il est donc souhaitable d’apprendre à se connaître et d’oser expérimenter de nouvelles façons de se nourrir.

Parfois, il faut lâcher tous les conditionnements et habitudes familiales et traditionnelles pour se lancer dans l’aventure.

De toute façon, les règles de nutrition doivent être adaptées à chacun, selon le mode de vie, le fonctionnement du corps, les besoins du moment, l’âge, l’activité physique ou les travaux manuels.

 

Commençons par nous poser de bonnes questions sur la qualité : nourriture vivante ou morte ?

 

Cela semble essentiel à notre époque où tout se côtoie, le meilleur comme le pire.

Une nourriture « morte » contient pesticides, insecticides, OGM et de nombreux additifs. De plus, elle est pasteurisée, irradiée, etc.  Alors, quels éléments nutritifs peut-elle encore nous offrir ?

Il est permis de s’interroger sur l’épidémie d’obésité qui sévit dans les pays dits riches !

 

Il est important de privilégier la nourriture bio au maximum, d’aller sur les marchés à la rencontre des producteurs respectueux de leur terre et, par voie de conséquence, des personnes à qui ils vendent leurs produits.

Il est essentiel d’acheter des légumes frais, de suivre le fil des saisons et de cuisiner : retrouvons ce plaisir !

Sortons du prétexte de manque de temps, et essayons de s’organiser. Pour cela, il est nécessaire de faire un choix entre de multiples occupations qui éloignent de ce qui est important pour la santé.

Je sais, ce n’est pas facile, on ne change pas tout d’un coup de baguette magique, – quoique, certains le font –. Mais, pour prendre soin de sa santé, n’est-il pas essentiel de bien s’alimenter ?! 

 

Gabrielle Le Vacon